Améliorer l’environnement et l’attractivité des villes

Il s’agit de soutenir :

  • Les études et diagnostics préalables à la définition des projets urbains intégrés : étude de projet urbain, diagnostic urbain, étude relative au changement climatique, etudes/conseils en aménagement urbain durable (études climatiques, études environnementales, approches environnementales urbaines, diagnostic pollution, études paysagères …)
  • Les projets de travaux environnementaux et paysagers liés à des aménagements urbains autour de friches urbaines en centre-ville ou des gares/pôles d’échanges multimodales (voiries douces, cheminement piétons, verdissement …)
  • Les projets expérimentaux et innovants relatifs à la mise en œuvre d’un nouveau modèle urbain intégrant les enjeux relatifs à la transition énergétique et à la réduction des émissions de carbone et de polluants atmosphériques en milieu urbain (études et travaux),
  • Les actions de sensibilisation citoyenne aux questions de développement durable pour agir sur les comportements.
Ce dispositif est dédié aux projets se déroulant sur le territoire des agglomérations bourguignonnes : Dijon Métropole, communauté urbaine du Creusot-Montceau, communautés d’agglomération de Beaune Côte et Sud, Nevers, Chalon Val de Bourgogne, Macônnais-Beaujolais, Auxerrois et Sénonais..

Bénéficiaires

  • collectivités locales,
  • établissements publics,
  • associations,
  • SEM,
  • sociétés d’aménagement

Critères d’éligibilité

Les projets doivent s’inscrire dans le cadre d’une démarche intégrée de territoire portée par les « agglomérations » dont la stratégie est validée par l’autorité de gestion.

Les projets doivent faire l’objet d’un portage impliquant une coordination d’acteurs publics privés et publics au sein du territoire.

Les projets doivent concourir à l’amélioration de la situation de la population, répondre à leurs besoins et agir sur le cadre de vie des habitants.

 

Modalité de candidature

 

La sélection des opérations relève de la responsabilité des agglomérations.

Modalité financière

Taux maximal d’intervention UE :

  • Etudes et diagnostics : 50 %
  • Travaux : 40 %
  • Actions de sensibilisation : 50 %

Plancher minimal de subvention UE : 10 000 €

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×